Kenya barea

Amical Kenya Madagascar, La vicotoire tactique de Kenya

Par barea | Le 09/06/2019 | BAREA

Le Kenya l’a emporté sur Madagascar (1-0), vendredi en match amical de préparation à la CAN 2019. Retour sur une victoire tactique.

Le Kenya a battu Madagascar (1-0), vendredi au stade Robert-Bobin de Bondoufle, en grande banlieue parisienne. Devant un gros millier de spectateurs, par un temps maussade, les Harambee Stars ont d’abord subi les assauts de Barea mieux entrés dans la partie.

Plus précis, plus rapides dans les transmissions, les hommes de Nicolas Dupuis, tenus en échec par le Luxembourg (3-3) dimanche, dominaient le premier acte, sans parvenir à concrétiser. La barre transversale, puis une belle parade du gardien kényan, Patrick Matasi, sur penalty, privaient Carolus, l’ancien de l’USM Alger, de l’ouverture du score (43eme).

Disposées toutes deux en 4-4-2, les deux formations en préparation pour la CAN 2019 opéraient de nombreux changements après la pause. Et ce petit jeu des ajustements profitait aux Kényans de Sébastien Migné, qui prenaient le dessus. Mieux coordonnées, avec l’entrée du jeune Okumu en défense, le passage à 3 derrière et une meilleure disponibilité de Francis Kahata dans l’entrejeu, les Harambee Stars retrouvaient du liant et prenaient un avantage qui allait s’avérer définitif, grâce à un penalty transformé par leur capitaine et métronome Victor Wanyama (64eme). Chaque équipe avait eu sa mi-temps, et le Kenya s’était montré le plus efficace.

 

LE(S) FAIT(S) DU MATCH(S) : UNE HISTOIRE DE PENALTYS.


Comment bascule généralement un match ouvert, mais dont les acteurs font preuve d’inefficacité face au but ? Sur coup de pied arrêté. Kenya-Madagascar n’a pas fait exception à cette règle aussi vieille que le football. Chaque équipe eut sa chance. Madagascar manqua la sienne en toute fin de première mi-temps, par Carolus, très en vue jusqu’alors. Le milieu offensif ne le tira pas mal, mais vit Patrick Matasi partir du bon côté et repousser le ballon avec la complicité de sa barre transversale. Après la pause, Victor Wanyama sut lui saisir sa chance, suite à une main de Jérémie Morel.

 

 

LA DÉCOUVERTE DU MATCH : JOSEPH STANLEY OKUMU

Son entrée en seconde période a changé le visage de la défense kényane. Jusqu’alors un peu lourde et statique, l’arrière-garde des Harambee Stars a gagné en réactivité et en justesse avec l’inclusion de ce jeune élément de 22 ans. Bien placé, toujours juste dans ses initiatives quand il s’agissait de coulisser et de relancer, celui qui évolue en USL (D2 nord-américaine) au Real Monarchs, l’équipe réserve du Real Salt Lake, a fait des débuts remarqués en équipe nationale et marqué des points précieux en vue de la liste des 23 pour la CAN.

football365.fr/

BAREA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

×